Le naturel, c'est boooon !·Réflexions personnelles

Quand ton corps te rappelle à l’ordre…

J’aurais pu aussi intituler ce post : comment soigner ses brûlures d’estomac de manière naturelle, mais bon vous comprendrez plus tard ce choix 😉

Il y a environ deux semaines, j’ai ressenti des violentes douleurs dans l’estomac toute une nuit, comme si on m’enfonçait pleins d’aiguilles. Le lendemain matin, impossible de me lever, les jambes en coton mais surtout mal au ventre et une nausée, que rien n’arrivait à calmer.

J’ai donc pris rendez-vous chez le médecin. Pas de diagnostic précis… « c’est sûrement viral » me dit-elle, tout en me prescrivant pléthore de médicaments « au cas où ça se transformerait en gastro » et une prise de sang.

En y repensant, quelques jours auparavant, j’avais demandé de l’aide à mes anges pour maigrir et moins manger. Je me suis dit que c’était un signe. Je suis donc restée au chaud et au repos, en mangeant très peu. De toute façon, je ne pouvais pas manger plus de l’équivalent d’une part de quiche et d’un dessert.
Finalement, au bout de 2/3 jours et après avoir pris un seul cachet du traitement donné par le médecin, mon ventre a été moins douloureux, mais il restait très sensible. Si j’essayais de manger « comme avant » ou un peu gras, j’avais un parpaing dans le ventre , avec des douleurs et la nausée. Et puis, un matin, j’ai pris mon verre de jus d’orange habituel et là : des brûlures énormes avec reflux gastriques toute la journée. J’avais vraiment mal, comme si j’avais avalé de l’acide. Ma maman m’a fait un soin énergétique, mais ça m’a pas mal embêté quand même. Du coup, j’ai regardé dans « Ma bible des huiles essentielles » de Danièle Festy et j’ai décidé d’aller m’acheter de la verveine au magasin bio, pour me faire des tisanes et de l’argile.
J’ai donc pris un verre d’eau argileuse le lendemain matin et mes infusions de verveine à l’huile essentielle de Basilic, matin et soir.

Attention, il faut vraiment être très prudent avec l’ingestion d’argile. Le but de l’eau argileuse est d’apaiser l’estomac irrité ou ulcéré et de faire un très léger cataplasme. Elle est riche en minéraux aussi. Pour faire un verre d’eau argileuse, préparez votre argile (verte et surfine) la veille au soir dans un verre d’eau, mélangez bien (attention pas d’ustensiles métalliques) et laissez poser toute la nuit. Le matin, ne remuez pas et buvez uniquement l’eau qui est au dessus de l’argile. Si vous avalez trop d’argile, vous risquez des complications. C’est une cure à faire sur une semaine maximum.

Au bout d’une semaine, mon estomac était beaucoup moins sensible.

swirl-1333410_1280

Alors pourquoi, j’ai intitulé cet article « Quand ton corps te rappelle à l’ordre » ? Tout simplement parce que je pense sincèrement que c’était un moyen pour mon corps de me dire : « Stop les conneries ».

Vous le saivez, j’ai changé toute mon alimentation depuis le mois de septembre 2016. Et plus j’avance, moins j’ai envie de manger des produits animaliers (même si à l’extérieur, je suis plus souple). Malgré tout ça, je ne maigrissais pas d’un pouce. Quand je mangeais beaucoup (genre orgie au buffet chinois du coin), ou trop gras/sucré, je veux bien croire que je ne pouvais pas maigrir.

Mais là, avec tous les changements que j’ai fait… Je ne comprenais pas. Et je pense que par cet « incident », mon corps a voulu me faire comprendre que : oui c’est bien de ne plus manger gras/sucré ou animal… mais que si tu ne réduis pas les quantités à ce dont tu as besoin, ça ne sert à rien… J’avais changé sur beaucoup de points, mais mes quantités étaient toujours trop conséquentes. Moyen de me rassurer sûrement, mais aussi et surtout… je n’avais quasiment aucune sensation de satiété.

Le fait de faire des régimes à répétition et de toutes sortes, de ne pas s’écouter pendant des années, a conduit à ce résultat. Au point même qu’il y a quelques années, je ne m’arrêtais de manger que quand j’avais presque la nausée ou mal au ventre. Là je savais que j’étais « remplie ».

Mais, ce n’est pas une bonne chose. Il aurait fallu que je vois une nutritionniste spécialisée dans le comportement alimentaire pour pouvoir travailler dessus. Mais je n’en ai pas eu l’idée… et honnêtement jusqu’à il y a peu, je ne savais pas que ça existait.

Alors voilà, je pense que mon corps a voulu dire stop à ce genre de comportement. Me faire comprendre que je pouvais manger autrement.
Depuis, j’ai fait ma prise de sang, qui a détecté une légère inflammation. Et avec le sport, je recommence à perdre doucement ce poids qui ne m’appartient pas/plus. Et surtout, autant je dépasse mes limites au sport (et j’en retire une grande fierté !), autant dans mon assiette je les posent beaucoup mieux 😉
Aujourd’hui, je le sais : je n’ai plus besoin de cette protection, de cette barrière. Parce qu’au fil du chemin, je deviens Moi. Et j’aime ça 🙂
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s