Poils de tête au naturel

Expérience Capillaire n°1 : Le Sidr

Des articles sur la poudre de Sidr, vous en trouvez beaucoup sur le net. Je voulais y mettre mon grain de sel et partager ma petite expérience.

Il faut avant tout que chacun aie conscience qu’en matière de poil de tête (comme pour le corps entier d’ailleurs), nous sommes tous différents.

Le choix de soins naturels et fait-maison impose souvent de chercher ce qui nous convient le mieux. Mon expérience sera forcément différente de la vôtre, mais peut vous aider.

J’ai commencé à me faire des colorations chimiques à l’âge de 17 ans. J’ai fait des colorations semi-permanentes, des permanentes, plus claires, plus foncées… avec des décapages lors de certains changements de couleurs…

Je n’aime pas trop ma couleur naturelle, je la trouve fade et puis j’aime bien changer de couleur, de style. L’année dernière j’ai réclamé à ma coiffeuse de me faire du violet. Un vrai violet bien vif. Seulement mes cheveux trop abîmés par les colorations (je comprends pas 17 ans de colorations ça peut abîmer les tifs ??? Oo), la coloration ne tenait pas bien longtemps sur les cheveux du dessus. Sachant qu’avec ma chevelure la coiffeuse me prenait 50 à 70€ pour mes couleurs, ça commençait à me revenir cher.

swirl-1333410_1280

Comme j’avais commencé à utiliser des produits naturels, quand j’ai commencé le violet, j’ai regardé ce qui pouvait l’aider à tenir. J’ai zieuté sur mon site préféré : AromaZone et j’ai découvert la poudre de Sidr qui limite, entre autre, le dégorgement des couleurs à base d’indigo. J’étais curieuse de savoir comment utiliser une poudre en shampooing, donc j’ai fait des recherches sur le net.

A voir les vidéos des filles sur le sujet, ça avait l’air trop facile ! Alors je me suis lancée. Pour 4€50 les 250gr, je ne risquais pas grand chose.

Je ne vais pas vous récapituler toutes les propriétés de la poudre de Sidr, vous pouvez les retrouver sur le site d’AromaZone en cliquant ici.

J’ai donc reçu mon sachet et je me suis lancée dans la préparation de mon shampooing… Hop je sors un saladier en plastique, de l’eau chaude et mon shampooing est prêt.

Huum… ça sent un peu les épinards mélangés avec du thé ?… c’est bizarre comme odeur mais bon… si c’est efficace après tout on s’en fout ! :-D. Me voilà donc partie dans la salle de bain, avec des gants à essayer d’appliquer ça sur ma crinière. J’avais lu qu’il était plus facile à appliquer sur cheveux humides.

Franchement pour moi ça a été une vraie galère sur cheveux humides. Mes cheveux sont devenus « bizarres ». Quand ils sont mouillés, on dirait qu’ils sont complètement secs et ont un aspect « paillasse » qui s’emmêle d’un rien. Donc appliquer une pâte là dessus c’est quasi impossible. Ensuite j’ai lâché les gants. Ça me saoulait trop ! (si si je vous jure, je suis patiente en vrai). Et en plus, j’avais fait plein de grumeaux !!! Pourtant ça avait l’air si facile chez les youtubeuses que j’ai vu faire !!!!! Grrr ! 😡

A l’arrivée, mes cheveux étaient propres mais un peu poisseux. Je ne me suis pas découragée pour autant.

swirl-1333410_1280

Depuis, après plusieurs tentatives de manière différente, je l’utilise aussi souvent que possible quitte à délaisser mon shampooing liquide home made. Je prépare la pâte, mélange de Sidr et de Henné neutre (ok j’ai toujours des grumeaux, je suis pas douée), j’applique sans gants (attention il est quand même fortement conseillé de porter des gants !) sur ma tignasse, j’attache le tout et j’emballe dans du cellophane pour qu’il ne sèche pas (et que je sois hyper sexy !). Ensuite je fais des bricoles pendant 10 minutes minimum, parfois plus… Puis je rince à l’eau claire en finissant par une eau vinaigrée (1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre pour 50cl d’eau). L’eau vinaigrée me permet d’enlever les grumeaux correctement et de ne plus avoir cette sensation de poudre qui resterait sur mon cheveu, même propre.

Depuis que j’utilise ce mélange sidr + henné, mes poils de tête sont tous jolis, je n’ai plus de démangeaisons, ni de squames, ni de pellicules. Ils regraissent moins vite et surtout je n’ai plus cet aspect paillasse quand ils sont mouillés !

Je dois quand même vous dire que si vous souhaitez utiliser la poudre de sidr en shampooing, elle peut assécher vos cheveux. Vous pouvez ajouter des huiles végétales, des huiles essentielles (avec précautions bien sur) ou faire des bains d’huiles avant le shampooing. Personnellement en le mélangeant avec le henné, je ne rencontre pas trop de problèmes, pour le moment.

swirl-1333410_1280

Voilà pour ma petite expérience avec le Sidr. N’hésitez pas à me faire des retours si vous avez déjà testé.

Pleins de bisous lumineux !

Publicités

9 commentaires sur “Expérience Capillaire n°1 : Le Sidr

      1. Déjà je trouve que c’est simple et facile d’utilisation, ce qui me convient parfaitement !! Vu que je ne l’ai utilisé qu’une seule fois je ne peux pas dire grand chose, en l’utilisant régulièrement je me rendrais mieux compte….

        Aimé par 1 personne

      2. Comptes sur moi !! Par contre on est vachement tenté d’acheter sur Aroma Zone ; j’avais déjà commandé mais il y a très longtemps….

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s