Réflexions personnelles

Mon pire ennemi… c’est moi.

Mon pire ennemi dans la vie, c’est moi. C’est cette petite voix dans ma tête, celle qui est souvent symbolisée par un diable dans les dessins animés. Celle qui appuie sur mes peurs et mes doutes pour me faire reculer.

Ce matin, j’ai relu des passages d’un livre qui m’a marqué. Encore un de Paulo Coelho 😉 Je vous met l’extrait ici :

Malheureux celui qui a peur de prendre des risques. Car celui là ne sera peut-être jamais déçu, ne connaîtra peut-être pas la désillusion, ne souffrira pas comme eux qui ont un rêve à poursuivre.

Sur le bord de la rivière Piedra je me suis assise et j’ai pleuré (1994)

Paulo Coelho

Et ça reflète bien ce que je constate en ce moment.

Depuis quelque temps, j’ai un projet en tête… Bon ok, en vrai, j’ai des idées pleins la tête sur tout un tas de sujets et ça bouillonne dans mon cerveau, comme un chaudron. Mais là, je pensais avoir trouvé le projet « idéal ». Celui dans lequel je me sens prête à m’investir à 300%. C’est même un double projet.

Je voudrais rejoindre Maman qui habite à 700 kms de moi, pour le moment, et je voudrais trouver un moyen professionnel d’aider les gens avec des médecines alternatives. Mon rêve serait d’avoir une boutique d’aromathérapie et de conseiller et surtout d’écouter les gens qui ont besoin.

Mais voilà… depuis toujours j’ai cette petite voix dans ma tête. Je suis sûre que vous la connaissez aussi. Celle qui vous murmure qu’on est pas à la hauteur, qu’on ne retrouvera jamais l’amour quand on se sépare, qu’il y a tout un tas de raison de ne pas se lancer dans un projet, etc… Bref, la petite voix qui nous met à mal.

Comme je l’ai dit plus haut, j’ai un esprit qui bouillonne en permanence, j’analyse, j’anticipe, je projette, je réfléchi… il ne s’arrête quasiment jamais. Et au milieu de toutes mes envies, il y a cette voix.

J’ai essayé de la faire taire. De me dire : Je m’en fous, je fonce et advienne que pourra ! Il y a des plans (comme l’amour) où j’y arrive bien, quoi que… Mais, de part mon éducation, mon passé et ma situation financière, quand ça concerne des projets autres… je bloque. J’ai peur.

Et si j’échouais ? Et si je perdais le peu d’argent que j’ai investi ? Et si les autres n’aiment pas ce que je fais ? Et si on ne m’aime pas ? Et puis en France c’est pas facile de monter sa boite… Conclusion de la voix : laissons tout tomber et gardons le confort tout relatif de notre vie actuelle. Ne prenons surtout pas de risques !

Je suis comme ça depuis que je suis gamine. J’ai toujours eu peur : peur d’être moi même et d’être rejetée, peur de ne pas être assez bien, de rencontrer des gens que je ne connais pas…

Aujourd’hui, j’ai avancé. Je sais, par exemple, que je ne peux pas plaire à tout le monde. Comme moi je n’aime pas tout le monde. Et que plutôt que d’essayer tout le temps d’être celle qu’on attends de moi, je dois être moi. Pour moi. Tout simplement. Il y a encore des moments de doutes et où c’est un peu plus difficile de s’affirmer mais j’avance.

Mais pour les projets professionnels, je constate que la voix a souvent raison de moi. Hier, déçue par la réponse plus qu’évasive d’un organisme de formation à une de mes questions, j’ai remis tout mon projet en cause.

Peut être que je devrais laisser tomber, me suis-je dit alors. Je n’y arriverai sûrement jamais.

Puis, en parlant avec mon conjoint, une amie et ma maman, je me suis simplement dit : ok ça me convient pas comme réponse. C’est pas grave. Attends un peu, vois si tu peux te renseigner ailleurs et persévère. Chaque chose en son temps comme on le dit souvent.

Et comme je sais que rien n’arrive par hasard dans la vie, je vais laisser la vie me guider là où je dois aller.

Tout ça pour dire, que souvent, nous doutons, nous avons peur et avouons le, notre société ne nous aide pas à nous épanouir en étant complètement nous même… Mais il faut tenir bon. Tout viendra à point nommé. Il suffit d’y croire. La peur et le doute sont normaux. C’est un moyen de nous protéger des dangers. Mais il faut aussi savoir se forcer à les dépasser.

Ce n’est pas les autres qui nous empêchent de réaliser nos rêves. C’est uniquement nous. Même si parfois il y a aussi des obstacles financiers ou administratifs. Mais malgré tout, il faut y croire.

Garder confiance en vous et en vos rêves. Quoi qu’il arrive.

Publicités

2 commentaires sur “Mon pire ennemi… c’est moi.

  1. « Tout vient à point a qui sait attendre », comme le dit si bien ce proverbe ; un jour tu auras un signe, LE SIGNE, celui qui te permettra de concrétiser ton ou tes projets, et ce jour tu n auras pas de doute ni de peur.
    Moi aussi je voulais faire une formation dans la « médecine alternative » comme on dit, mais je n avais pas le courage de l entreprendre, pas assez de temps pour moi et trop choses à gérer en parallèle….. Et puis il y a eu ce mail, le genre de mail que je recevais régulièrement mais qui terminait systématiquement à la corbeille ; et bien celui là non et c est ainsi que j ai commencé ma formation en sophrologie/relaxation : pourquoi ce jour là j ai décidé que cette forma était faite pour moi : j étais enfin prête tout simplement, et j ai sûrement eu un coup de pouce du destin et l aide de personnes chères à mon cœur mais qui ne sont plus près de moi.
    Et puis heureusement, il y a le soutien des gens que j aime : mes enfants, mon chéri (qui sont fiers de moi) et toi ma meilleure amie.

    Aimé par 1 personne

    1. Tu as sûrement raison. C’est ce que je me suis dit ce matin après avoir longuement cogité cette nuit et parlé avec Maman. Je sais que j’y arriverai… mais parfois ton enthousiasme retombe comme un soufflé et il faut retrouver la foi en toi et ton projet. Merci pour ton soutien en tout cas ma belle. ❤

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s